Les ponts de Mai, bloquer quelques journées pour aller grimper (quand on peut), faire des plans sur la comète, se ressourcer en terres aragonaises ... voilà quel est le programme chaque année. Et cette année, ça a bien fonctionné !

Día uno :

Nuit courte, lever tôt, la tête dans le luc, l'arrêt petit déjeuner à la Bidasoa à Jaca est le bien venu. Le café serré remet les idées en place est le choix de la voie du jour est ainsi fait. Ce sera l'éperon del Gallego, avec sortie par l'éperon Fuertes, sur la face Est de la Peña Rueba

 

P1030158

L'éperon sous son meilleur profil

 

P1030166

Le vide se creuse. Tout en bas le Rio Gallego qui donne son nom à notre voie

 

P1030168

 

Dans les 400 mètres, je dirais, facile et roulant. 6 heures de voiture à voiture.

 

P1030167

Riglos, juste en face.

 

Direction Riglos. Bonne nuit dans le camion. Peut-être un peu trop de vin rouge quand même.

 

Día dos :

La météo prévoit des orages dès la mi-journée. On s'engage alors prudemment dans une voie courte, équipée, rappelable. Le pied quoi.

Todo tiene Fin 130m/6b+. Rocher dément, rien à jeter.

 

P1030244

On est bien, là, Papa !

 

 

P1030236

Relais avec vue

 

Tellement courte qu'on se retrouve un peu plus de 2 heures plus tard entrain de lover la corde sous un soleil encore vaillant. Un sandwich et un café plus tard, on prend la corde à double, une poignée de friends et notre courage à deux mains pour aller visiter l'envers du Pison alias le cirque Nord. Voie Sendero Limite 300m/6b. Changement d'ambiance radical. Rocher bof-bof, départ un peu glauque.

 

P1030214

Rocher poisseux sur fond orageux

 

Et notre courage de baisser comme montent les cumulus. Vers 15h, le grondement de tonnerre marque comme la fin de la récré. Et on ne se fait pas rappeler à l'ordre, demi-tour dès R3, pluie fine en arrivant au camion.

 

P1030195

 Fin de journée entre les orages.

 

Día tres :

Riglos toujours. L'idée du jour est d'aller se frotter à une nouvelle voie à la Visera : Bihotzetik (que l'on pourrait traduire par "avec le cœur" en basque) 200m/6c+. Mauvaise idée, car l'orage de la nuit a détrempé les ventres charnus de la voie. On se rabat alors sur le Mallo Frechin avec une jolie combinaison de trois voies : la Roselada (dont j'avais grimpé les deux premières longueurs avec Etienne à l'automne dernier ici ), suivie par la Via del Taco et on sort au sommet par une nouvelle voie, Tia Glori. Le tout pour du 200m et 6c max. (l'enchainement s'appellerait "Los Tacones Rosas de la Tia Glori" pour être précis). Descente à pieds par le sommet de la Visera.

 

P1030217

 Trois longueurs dans une belle fissure

 

P1030226

Le seul pas dur (6c?)

 

P1030231

Sortie sur le Mallo Frechin

 

Re-sandwich et re-café solo et on remet le couvert pour le voisine de notre voie de la veille tant on avait trouvé le rocher du secteur excellent ! Espolon José Luis Arrabal 135m/6b+.

 P1030241

Fin de journée au soleil

 

Cette fois, on décide de bouger un peu et de changer de caillou. Apéro rapido à Ayerbe et direction le falaise de l'Ermita Virgen de la Peña au dessus du village de Anies à quelques kilomètres. Changement d'ambiance garanti. On a pris de l'altitude et il ne fait pas bien chaud. Le rouge a remplacé les bières fraiches. Beau coucher de soleil.

 P1030251

La barre en question et ...

 

P1030257... le projet du lendemain.

 

P1030264

Le village d'Anies

 

Día cuatro :

Fisura Urraca 140m/6a+.

On fait les sangliers pour atteindre le départ bien sauvage de cette voie pas si courue que ça apparemment. La fissure proprement dite suinte encore un peu mais on ne s'en sort pas si mal. Une voie "nature et découverte" dans un secteur magnifique. Faudra revenir. Mi-journée, on range le camion et nous voilà cheminant jusqu'au Pays Basque (puis jusqu'à Bordeaux pour moi).

 P1030268

Déjà fini ....

 

Et comme à chaque retour le sourire jusqu'aux oreilles, on se dit qu'il ne faudra pas attendre un an pour remettre ça, et de refaire la liste des projets qui nous titillent. A suivre donc ...

 

 

Commentaires   

# tienou 13-05-2018 09:10
Superbe, je me souviens que lorsque nous étions dans Mallo Frechin, tu lorgnais sur cet éperon Fuertes, c'est donc chose faite ( ou refaite?). Par contre, tu l'entretiens ou ton niveau d'escalade pour enchainer toutes ces voies, et dans cette difficulté? Belle sortie printanière ...Sortie Ski en vue ? :P
# niko 14-05-2018 09:50
Vous étiez dans les traces de Fabrice 6 le "Dia Uno" :
.../fete-du-1er-mai-chez-nos-v oisins.html

Encore de bien belles images en effet

You have no rights to post comments